Le stress, grand ennemi de notre cerveau


Des chercheurs ont démontré qu’à partir de 40 ans, le stress chronique peut être néfaste pour les capacités intellectuelles. Cette nouvelle étude, réalisée par Harvard Medical School auprès de 2 231 personnes âgées entre 40 et 50 ans, a été publiée dans la revue Neurology. Résultats : des taux plus élevés de cortisol – hormone du stress – sont associés à un volume cérébral plus faible, ainsi qu’à une mémoire et des fonctions cognitives moins bonnes. Ainsi, le stress chronique pourrait créer une sorte de surtension dans les circuits neuronaux, un peu à la manière d’un court-circuit électrique. Les chercheurs pointent du doigt le stress croissant de la vie moderne. L’équipe qui a mené les recherches encourage les médecins à surveiller le taux de cortisol de leurs patients stressés et à les sensibiliser sur les moyens de réduire le stress…

Le neurofeedback est une technique efficace qui s'inscrit dans l'éventail des possibilités non médicales dans la gestion du stress.

Posts à l'affiche
Posts Récents